Rêve : les fleurs qui puent

Après avoir visionné le film Hold up, qui dénonce le désir des transhumanistes d'éradiquer l'humanité, j'ai posé, le 12 novembre, la question à mes rêves.
"Est-ce bien ce parti du transhumanisme qui nous menace ? Et quels sont nos moyens de défense ?"

 

Et les rêves m'ont répondu par un rêve :

Les fleurs qui puent

Une cargaison de fleurs vient d’être livrée chez un fleuriste.
Ce sont des roses blanches à longue tige, sans épine,
mais qui sentent tellement mauvais que le fleuriste, pour ne pas faire faillite, accepte les consignes des deux livreurs : 

n’en vendre que trois à la fois aux familles pour les mettre dans leur salle à manger pour la fête traditionnelle pour que ça ne sente pas trop mauvais, autrement, leurs invités fuiraient. 

une cargaison de roses blanches les unes à côté des autres
Roses blanches de George Hicks de Pixabay

Interprétation

Une cargaison de fleurs vient d'être livrée chez un fleuriste. Ce sont des roses blanches à longue tige

Les fleurs poussent naturellement, elles sentent bon. Elles égayent la maison avec leurs couleurs, habillent un intérieur, sont naturelles ou cultivées. On en fait des bouquets que l’on offre. Dans le langage des fleurs, chaque fleur évoque un sentiment. D’ailleurs faire une fleur veut dire faire une faveur. Les fleurs représentent l’expression de sentiments positifs.

 

Ce sont des roses blanches : la rose blanche est le symbole des sentiments sincères, elle dénote un amour chaste fait d’attachement et de paix. Elle parle d’affection, de pudeur, de beauté, de fidélité, de pureté. Elle montre le désir de prendre soin de celui à qui on les offre. 

sans épines, mais elles sentent tellement mauvais

 

Mais là, il s’agit de fleurs qui puent, et ces roses sont sans épines : c’est-à-dire que ce ne sont pas de vraies roses. Ce sont des hybrides qui ont subi une transformation. Il s’agit donc d’un leurre, de fausses marques d’attention et de sollicitude qui disent que tout va bien aller. Mais non, il n’y a pas de problème (pas d’épines) ! Mais cela cache une situation très négative. On ne sait pas laquelle, le rêve ne la montre pas, mais il la suggère. On nous fait prendre des vessies pour des lanternes. On montre quelque chose qui a l’apparence de quelque chose, mais il s’agit d’autre chose.

une rose blanche en tissu à tige épaisse, dressée en diagonale gauche
Rose blanche InspiredImages de Pixabay

 

 

 

En relation à la question posée sur la situation actuelle, on voit que l’attention est focalisée sur le Covid 19. Et que le gouvernement nous prodigue moult conseils pour notre bien, pour nous en protéger. Or, le rêve nous dit que ces conseils attentionnés cachent une réalité bien différente. 

Le fleuriste, pour ne pas faire faillite, accepte les consignes des deux livreurs

Qui est ce fleuriste qui nous vend, nous prodigue ces consignes sécuritaires ? C’est le gouvernement.


Le rêve dit que le fleuriste gouvernement reçoit cette cargaison de fausses fleurs des mains de deux hommes : deux livreurs. Le rêve ne dit pas de qui il s’agit. Mais le terme livreur – livre heure- montre qu’il est l’heure de livrer, dans le sens de trahir, trahir la confiance par un leurre.

 

 

C’est-à-dire que le gouvernement accepte de trahir notre confiance. Car il sait que tous ces conseils qu’il nous prodigue sentent très mauvais. 

 

 

Bon, cela ne vient pas de lui. Non, il semble plutôt pris au dépourvu. Les fleurs lui sont livrées. Tout a été prévu. Paye-t-il cette marchandise ? On peut l’imaginer. Et comme il n’a rien d’autre à vendre et ne veut pas faire faillite, il accepte de se rendre criminel. Alors oui, il est malhonnête. Car il est conscient de ce qu’il fait. 

N'en vendre que trois à la fois

3 roses blanches couchée, têtes sur la gauche, posées sur une grille en fer
3 roses blanches Lisa Marie de Pixabay

Le nombre 3 est en relation à l’esprit. Il parle d’agir au nom de la morale, de la bienséance, de façon correcte, pour le bien. Et cela devient un code social : se tenir à distance, ne plus s’embrasser, mettre un masque, se laver les mains dans tous les magasins, respecter les gestes barrières. Et si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les autres : au nom du Bien ! Mais en même temps, n’allez pas voir les vieux. Laissez papy mamie à la maison qu'ils n'aient plus de contacts avec leurs petits enfants.

 

L’asepsie des désinfections préconisées renvoie à la pureté sans microbe, donc au soin hospitalier. Une façon de dire que le gouvernement prend soin de nous comme le ferait un hôpital. Dans hospitalier, on entend hospitalité. C'est vraiment prévenant. 
Aseptisé, plus de microbes, la pureté ! C’est censé être de l’affection pure. Et cela nous affecte.
Alors que cache cette puanteur ? 

Aux familles pour les mettre dans leur salle à manger pour la fête traditionnelle

La fête traditionnelle : on pourrait penser à Noël.  Mais se retrouver autour d'une table, manger en famille est une tradition. Echanger sur notre journée, nos projets dans une atmosphère conviviale c'est comme une fête journalière. Là, nous ouvrons la bouche non seulement pour nous nourrir de nourritures terrestres mais aussi de nourritures affectives en parlant. 

Une famille réunie pour un repas d'anniversaire dehors sur une terrasse dans un jardin
Repas d'anniversaire Julien Bosseler de Flickr

 

 

Donc derrière toutes ces recommandations soi-disant pour notre bien, il s’agit d’une destruction des relations humaines, sociales et familiales. Isoler, diviser... pour mieux régner ?

Pour que ça ne sente pas trop mauvais, autrement, leurs invités fuiraient.

Dans le contexte du rêve, 3 veut dire pas trop, juste un petit peu, une pincée. Et vous en reprendrez bien un peu ! Et là, en effet, le gouvernement nous invite à suivre ses consignes au fur et à mesure, pas trop à la fois. Un petit peu, pour s’habituer, pour ne pas nous effrayer. Car si on sentait comme ça pue, on se serait déjà enfuis en courant. Trop à la fois nous aurait mis la puce à l’oreille.

 

Un parfum qui pue : un parfum se respire, il est dans l'air : il est en relation avec l'esprit. Lorsque l'on parle d'odeur de sainteté, ce n'est pas pour rien ; nombreux sont les saints dont le corps imputrescible exhale une odeur délicieuse. Une bonne odeur est positive, elle est le signe d'un bon esprit. C'est pour cela que les gens aiment se parfumer, pour se rendre aimables.

 
Alors un parfum qui pue ! Ca vous fait penser à quoi ? Et bien, à moi, ça me fait penser à un mauvais esprit, un esprit malfaisant, qui dégage une odeur pestilentielle ! 

Un étudiant masqué lit un livre "Perspectives" dans une salle de classe vide
Etudiant lisant le livre Perspecties, photo d'Alexandra_Koch de Pixabay

Imaginez que vous vivez normalement, avec vos habitudes. Et que brusquement sans prévenir, vous soyez invité à appliquer toutes les consignes d’un coup : masques obligatoires à partir de 6 ans, gel, distanciation, tout désinfecter, confinements, attestations avec plein de cases à cocher, à se signet soi-même, amendes, couvre-feux, fini les restaurants, les spectacles, des commerces fermés, tests et vaccins créés à  la va-vite. Et on en a des millions de doses en réserve, parce que c’est la terre entière que l’on veut vacciner. Les gens se seraient révoltés. Ils n’y auraient pas cru. On ne prend pas autant de précautions pour la grippe hivernale par exemple.

 

Et le conseil, c’est de fuir : mais fuir où ? Où aller se cacher ? 
Le rêve parle d’invité : un invité qui fuit, il rentre chez lui et refuse de fréquenter une famille qui a des habitudes aussi anxiogènes.
Ce qui veut dire qu’il s’agit de rentrer chez soi, en soi, dans notre conviction intime. S’abstenir le plus possible de suivre ces consignes, afin de sauver sa peau, c’est-à-dire son intégrité, son humanité. Tout au moins fuir en esprit, en refusant d’être dupe.

Conclusion

On le voit déjà : les gens attrapent des boutons avec le masque et le gel. Ils s’asphyxient à respirer leur propre CO2, alors que partout on dit que le CO2, c’est pas bien, qu’il faut le limiter ! Pensez au climat ! 

Et on ne serre plus dans les bras, on parle de geste barrière pour se protéger les uns des autres ! On passe du vivre ensemble à se méfier du voisin.  

 

Alors que ce petit virus bien si petit, il passe bien où il veut et atteint bien qui se laisse atteindre. Avec une bonne immunité, on est protégé. Et une des choses qui fait baisser l’immunité, c’est le fait de mal respirer, qui rend fatigué et fait moins bien réfléchir.  Quant à la focalisation sur ce virus (alors qu’il en circule tant d’autres), elle peut générer une angoisse à force de recevoir des ordres contradictoires.


Et puis, la respiration, c’est la vie : rendre son dernier souffle, c’est mourir. Respirer à moitié, c’est vivre à moitié ! C’est végéter, mourir à petit feu, se contenter de peu.

Tête d'une jeune femme en train de respirer l'air de la campagne derrière elle en souriant
Respire de Suzanne Mairesse Flickr

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Guilhermina (samedi, 02 janvier 2021 10:07)

    Bonjour Aline,
    merci pour le partage de ce rêve, il a le mérite, comme beaucoup d'autres en ce moment, de nous dire clairement ce qui se passe. Et oui, ça pue !

  • #2

    Christiane Riedel (samedi, 02 janvier 2021 17:05)

    Merci, Aline, pour ce rêve et ces explications détaillées.
    Nous voilà au parfum !

  • #3

    Brigitte Peremans (jeudi, 22 avril 2021 18:54)

    Intéressant la symbolique des 3 roses blanches !
    Un peu de puanteur distillé au compte-gouttes histoire de s'y habituer et finir par même y adhérer . En redemander même pour certains, au point de vivre tous masqués comme si, c'était devenu une nouvelle façon de respirer la merde ambiante sans s'en rendre compte
    Mais oui bien sûr, cest même devenu un accessoire de mode !
    Au secours rendez- moi mon sourire , je veux plus, je peux plus respirer votre parfum nauséabond sous cette muselière devenue familière !
    Je veux qu'on se reprenne dans les bras je veux qu'on voit mon sourire
    Je veux voir la bouche des gens pas seulement une moitié de leur visage dissimulé sous la peur ! Et surtout je veux plus qu'on fasse peur aux enfants avec cette ineptie de tout vouloir aseptiser y compris leur joie de vivre .
    Dansez, chantez, criez les enfants mais surtout n'étouffez pas vos rires sous des bouts de tissu infectés par la folie des grands !
    Faut qu'on chante, faut qu'on danse lalalalala lalalalala...
    Ils n'auront pas mon âme quoiqu'ils tentent ...je ne pactiserai pas avec le diable !
    C'est chaud et surtout t'as raison Aline , ça sent pas bon cette cargaison ! Ça pue ! Ça pue grave ...

  • #4

    Aline - Le Rêve Thérapeute (vendredi, 23 avril 2021 16:01)

    Oui ça pue grave, et ça continue de pire en pire.
    Oui, le rêve nous indique bien ce qui se passe.
    Il est un indicateur extraordinaire qui nous renvoie vraiment le miroir de ce que nous vivons et nous prépare, ne nous laisse pas nous illusionner.
    Merci pour ton commentaire Brigitte. Il est précieux.